Actualité >

Roxana Maracineanu : une nouvelle ministre des Sports




La deuxième nomination de cette journée du 4 septembre a été celle de l'ancienne championne de natation Roxana Maracineanu en remplacement de Laura Flessel au ministère des Sports. Laura Flessel avait annoncé sa démission, le matin même.

Lors de la brève cérémonie de passation des pouvoirs, hier en fin de journée, la ministre partante a dressé un bilan de ses seize mois d'action à la tête du sport français. Saluée par sa remplaçante comme « celle qui a amené les Jeux olympiques en France », Laura Flessel a mis en avant son bilan sur le chantier de la réforme de la gouvernance du sport, se félicitant d'avoir réuni autour de la table les différents acteurs (fédérations, collectivités et entreprises) « dans une logique de coopération et non plus de confrontation ».

Laura Flessel s'en va au moment même où le rapport sur la gouvernance du sport (lire Maire info du 27 juillet) devait lui être remis officiellement, demain. Selon les informations qui ont filtré dans la presse dès cet été, ce rapport acterait la création d'une nouvelle « agence de financement et d'appui à la haute performance sportive et au développement des pratiques », en remplacement du CNDS (Centre national de développement du sport). Cette agence serait pilotée à parts égales entre l'État, les collectivités et le mouvement sportif, les 10 % restants étant dévolus aux entreprises.

Reste à savoir quel sera le budget de cette nouvelle agence. Côté associations d'élus, on plaide naturellement pour un financement public en hausse, via une augmentation de la part venue du prélèvement sur les recettes de la Française des jeux, et un déplafonnement de la taxe Buffet sur les droits télé.
Il n'est pas sûr que ces pistes soient retenues par le gouvernement : le jour même de la démission de Laura Flessel, hier, une indiscrétion du quotidien L'Équipe faisait état d'un projet du gouvernement de diminuer de 6,2 % le budget du ministère des Sports dans le projet de loi de finances pour 2019 – passant de 480 à 450 millions d'euros. La lettre de cadrage signée par le Premier ministre, dont L'Équipe a eu connaissance, opposerait également une fin de non-recevoir au déplafonnement de la taxe Buffet. Cette décision a-t-elle pesé sur la décision de la ministre de quitter ses fonctions ? Laura Flessel affirme que non : contrairement à Nicolas Hulot qui a clairement justifié sa démission par le manque de marges de manœuvre dont il disposait, l'ancienne escrimeuse a uniquement évoqué des « raisons personnelles » et affirmé, dans un communiqué, vouloir « poursuivre (son) action par d'autres voies ».

Il reviendra donc à la nouvelle ministre Roxana Maracineanu de poursuivre la réforme de la gouvernance du sport. Cette franco-roumaine de 43 ans a été la première championne du monde française de natation en 1998 et a obtenu la médaille d'argent aux Jeux olympiques de Sydney en 2000. Entrée en politique en 2010, au Parti socialiste, elle a été conseillère régionale en Île-de-France entre 2010 et 2015, membre de la commission des sports. Tout récemment, en juillet, elle avait été sollicitée par le Premier ministre pour « accompagner » une mission interministérielle, à la suite d'une hausse alarmante du nombre de noyades constatée cet été (lire Maire info du 18 juillet). Cette mission était chargée de réfléchir aux moyens de renforcer l'apprentissage à la natation pour les 6-12 ans.

Roxana Maracineanu a publiquement pris position pour un renforcement de l'apprentissage de la natation dès le plus jeune âge.


Source : http://www.maire-info.com



Moteur de Recherche