Actualité >

La quasi-totalité des habitants des quartiers prioritaires accède à pied à un équipement sportif en moins de 15 minutes




C'est ce que révèle une étude récente réalisée par l'Observatoire national de la politique de la ville (ONPV) qui met en évidence une meilleure accessibilité à pied aux équipements sportifs dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) par rapport aux quartiers des unités urbaines qui les englobent.

Les équipements les plus accessibles aux habitants des QPV sont les salles multisports (accessibles en moins de 15 minutes de marche à 95 % des habitants des QPV), les salles spécialisées5 (86 %), les terrains de grands jeux (86 %), puis les équipements d'athlétisme (72 %) et, ensuite, les courts de tennis (53 %) et les bassins de natation (47 %).

Les QPV favorisés

En termes de nombre moyen d'implantations sportives accessibles en 15 minutes de marche au départ de leur domicile, les habitants des quartiers prioritaires semblent être dans une situation plus avantageuse avec une moyenne de 15,3 équipements acces­sibles à pied, contre 10,3 dans les autres quartiers (graphique 2). Cependant, cet écart n'est expliqué que par deux types d'équipements : les salles multisports, principalement, avec 4 fois plus d'implantations acces­sibles depuis les QPV qu'ailleurs et, dans une moindre mesure, les terrains de grands jeux, près de 2 fois plus.

Quarante quartiers moins bien dotés

L'étude révèle toutefois qu'une quarantaine de quartiers prioritaires présentent des difficultés dans l'accès à pied aux équipements sportifs structurants. Parmi eux, 14 ont plus de la moitié de leur population à plus de 15 minutes de marche du plus proche équipement.

Il convient de rappeler qu'il y a près de 1500 quartiers prioritaires de la politique de la ville (1300 en métropole et 200 en outre-mer)

Accédez à l'étude

Source : Acteurs du sport



Moteur de Recherche