Actualité >

ETATS GENERAUX DE L'ARBITRAGE

Bernard LAPORTE, secrétaire d'Etat aux Sports, à la Jeunesse et à la Vie associative a clôturé les Etats généraux de l'arbitrage qui se sont tenus jeudi 29 mai au Comité national olympique et sportif français (CNOSF) en présentant notamment dix mesures destinées à revaloriser le statut de l'arbitre.


A cette occasion, M. Laporte a décliné les trois axes de travail prioritaires :

• Promouvoir le respect de l'arbitre,
• Renforcer la qualité du recrutement, de la formation et de l'évaluation des arbitres,
• Viser l'excellence pour les arbitres professionnels.


Et les 10 priorités d'actions pour l'arbitrage Français :

1er Priorité : Créer un observatoire interdisciplinaire des incivilités et des violences.

2nd Priorité : Créer, sur le modèle du permis de conduire, une licence à point.

3ème Priorité : Assurer la formation des éducateurs à l'arbitrage.

4ème priorité : Valoriser et attirer de nouveaux arbitres.

5ème Priorité : Initier à l'arbitrage dès le plus jeune age.

6ème Priorité : Faciliter les passerelles en tre les arbitres, les joueurs et les entraineurs.

7ème Priorité : Création d'un véritable statut de l'arbitre de haut niveau.

8ème Priorité : Mise en place d'une plate forme de formation commune aux 5 grands sports collectifs.

9ème Priorité : Annuler le devoir de réserve pour les arbitres de football.

10ème Priorité : Créer un corps d'arbitres professionnels


Retrouver le discours du secrétaire d'Etat





Moteur de Recherche