Actualité >

Révision générale des politiques publiques, suite...

En décidant, in extrémis, de ne pas pourvoir au remplacement des postes de directeur départemental de la jeunesse et des sports qui se libéraient à la suite de la mutation de leurs titulaires (12, initialement, 7 finalement), lors de la commission administrative du 23 juin dernier, le cabinet de Mme BACHELOT a diffusé un message particulièrement inquiétant.

Cette attitude manifeste objectivement et clairement une volonté d'abandon des compétences des services déconcentrés chargés de la Jeunesse et des Sports, et de ses personnels, notamment d'encadrement, pour participer activement aux réformes et recompositions prévues dans le cadre de la révision générale des politiques publiques (RGPP).

Elle est discriminatoire et préjudiciable par rapport aux autres services et personnels gérés par le ministère de Mme BACHELOT, les seuls, apparemment, à bénéficier de messages rassurants quant à leur avenir. Elle fait des services et personnels de la Jeunesse et des Sports une variable d'ajustement de la RGPP qu'elle paraît, si nécessaire, prête à sacrifier.

Le syndicat de l'encadrement de la Jeunesse et des Sports (SEJS) a réagi vivement, d'abord via les représentants des personnels en séance, puis par communiqué et lettre adressée le 23 juin à la Ministre. Les personnels attendent une réponse de sa part.

Téléchargez le courrier et la déclaration en séance.

Source : infosport.org



Moteur de Recherche