Actualité >

Associations sportives : chronique d'un désastre annoncé pour 2009

Le 18/02/2009

Le secrétaire d'État chargé des sports a donné devant le conseil d'administration du Centre national pour le développement du sport une série d'instructions officielles dont certaines vont sans aucun doute, mettre le feu aux poudres. Et ce ne sont pas les réponses très techniques (technocratiques) du secrétaire d'Etat qui calmeront les esprits.

En effet, tant par le relèvement du seuil minimum d'attribution des subventions (450 euros dès cette année), impliquant un regroupement des clubs et associations, que par la disparition de l'échelon départemental du CNDS, c'est-à-dire des missions essentielles des directions départementales jeunesse et sports, l'application de ces instructions, découlant de la révision générale des politiques publiques (RGPP), risque de menacer l'existence même des associations sportives.

Compte tenu de l'importance de l'existence d'un tissu associatif dans les communes, qui maintient un lien intergénérationnel ouvrant des possibilités d'activités pour les jeunes et les moins jeunes et concourant à la vie de la commune et à son dynamisme, il est plus que temps que le ministère prenne enfin les mesures de sauvegardes nécessaires.

Comment en effet, poursuivre l'attribution des subventions à toutes les associations sportives existantes en supprimant les directions départementales de la jeunesse et des sports et leurs missions ?

M. Alain Néri (député - Puy-de-Dôme) attire l'attention de M. le secrétaire d'État chargé des sports, de la jeunesse et de la vie associative sur les conséquences dramatiques de ces instructions.

Réponse du ministre publiée au JO le 20/01/2009


Source : www.loi1901.com



Moteur de Recherche