Actualité >

Remise du rapport « Grandes salles – ARENAS 2015 »

Le 11/03/2010

Ce rapport dressé par l'ancien sélectionneur des champions du monde de handball estime que pour rester concurrentielle en matière d'organisation sportive, la France doit posséder "une enceinte de 20.000 places, une enceinte de 15.000 places et cinq enceintes de 10.000 places sur le modèle Arena."

Le rapport de Daniel Costantini propose que l'Etat débloque un "un financement exceptionnel de 140 millions d'euros pour les grandes salles de plus de 10.000 places" et qu'une "augmentation de la dotation équipements du CNDS" alimente la création ou la rénovation de "salles de 5.000 à 8.000 places."
"Je serai à vos côtés, et aux côtés du mouvement sportif", a affirmé Rama Yade.

La France ne compte aucune des 21 grandes salles européennes de plus de 15.000 places qui peuvent accueillir des manifestations sportives ou culturelles, souligne ce rapport.
"L'Allemagne et l'Espagne en comptent 4 chacune, l'Angleterre, la Grèce et la Belgique, 2. Sept autres pays disposent d'une telle salle. Nous restons l'un des seuls pays européens à ne pas nous être positionnés sur ce segment", s'émeut Rama Yade. "La France ne compte qu'une seule des 90 grandes salles européennes de plus de 10.000 places en configuration sport. L'Allemagne en compte 18, l'Espagne 12, l'Italie 6, l'Angleterre 5. Nous côtoyons, dans ce palmarès, des pays comme l'Irlande, la Lettonie, la Lituanie ou la Serbie. Et encore, pas tout à fait, puisque leurs équipements sont de conception nettement plus récente."

La France dispose du seul Palais omnisports de Paris-Bercy et de ses 14.000 places, construit en 1984.
"Le POPB est un peu "l'arbre qui cache la forêt", sauf qu'il n'y a pas de forêt", a souligné dépitée Rama Yade lors de la remise du rapport.
"Daniel Costantini me le rappelait, depuis 1993 les équipes nationales féminines et masculines de basket, de handball et de volley ont rapporté 21 podiums à la France, dont 9 médailles d'or. C'est un bilan magnifique. Je me tourne vers vous et je mesure davantage encore, aujourd'hui, les performances, les exploits que vous avez accomplis. Nos infrastructures ne sont pas à la hauteur de vos résultats", a souligné la secrétaire d'Etat, soucieuse que cet état de fait change au plus vite.


Consultez le rapport Grandes Salles



Source : www.sports.gouv.fr



Moteur de Recherche