Actualité >

Une stra­té­gie pour la France pour l'orga­ni­sa­tion des grands événements spor­tifs

Le 26/01/2011

La France fait par­tie des pre­miè­res nations mon­dia­les pour l'accueil des grands événements spor­tifs. Elle a orga­nisé les cham­pion­nats du monde d'escrime en 2010. Elle accueille cette année les cham­pion­nats du monde de judo ainsi que les Jeux du Pacifique. Elle orga­ni­sera les Jeux de la fran­co­pho­nie en 2013, les Jeux équestres mon­diaux en 2014 et le cham­pion­nat d'Europe de foot­ball en 2016.

La can­di­da­ture de la ville d'Annecy aux Jeux olym­pi­ques et para­lym­pi­ques d'hiver de 2018 s'ins­crit dans cette ambi­tion de déve­lop­pe­ment du sport fran­çais et du rayon­ne­ment inter­na­tio­nal de la France.

A quel­ques mois du choix de la ville hôte de ces jeux, qui doit inter­ve­nir le 6 juillet 2011 à Durban, tous les acteurs de la can­di­da­ture sont mobi­li­sés autour de ce pro­jet fondé sur l'excel­lence spor­tive et l'aspect envi­ron­ne­men­tal.

La can­di­da­ture d'Annecy 2018 met en évidence l'impor­tance pour la France de dis­po­ser d'une véri­ta­ble stra­té­gie d'influence. Aussi, au sein du comité de can­di­da­ture « Annecy 2018 », un bureau inter­na­tio­nal piloté par Guy Drut, est chargé de la mise en œuvre de cette stra­té­gie, en lien avec tous les acteurs concer­nés (minis­tè­res, mou­ve­ment spor­tif, col­lec­ti­vi­tés, entre­pri­ses…).

Le ren­for­ce­ment et la péren­ni­sa­tion du rang de la France dans le monde spor­tif inter­na­tio­nal pour­ront s'appuyer sur un effort sans pré­cé­dent de cons­truc­tion et de réno­va­tion d'une ving­taine de grands équipements spor­tifs, indis­pen­sa­bles à l'orga­ni­sa­tion de grands événements, dont onze grands sta­des, sept gran­des sal­les de plus de 10 000 pla­ces, un cen­tre aqua­ti­que et un vélo­drome olym­pi­que, ainsi que la réno­va­tion du site du tour­noi de Roland-Garros.

Source : www.sports.gouv.fr



Moteur de Recherche