Actualité >

Les Français ont misé cinq milliards d'euros aux jeux en ligne en 2010

Le 26/01/2011

PARIS — Les Français ont misé cinq milliards d'euros en 2010 sur des sites internet agréés de paris sportifs, hippiques et pour le poker, dont 80 % de cette somme pour le seul poker, a annoncé vendredi le président de l'Autorité de Régulation des Jeux en Ligne, Jean-François VILOTTE.

En présentant ces résultats, en même temps que ses voeux, Jean-François VILOTTE a dit que la "politique de régulation indépendante et maîtrisée vise avant tout à trouver un juste équilibre entre un marché régulé qui doit être naturellement attractif sans pour autant que l'offre ou la demande n'explose".

Il a précisé que l'Arjel avait recensé 2,1 millions de comptes de joueurs actifs (sur 2,9 millions de comptes ouverts) pour la période allant du 8 juin - ouverture effective du marché français des jeux en ligne - au 31 décembre 2010. Il a précisé que 500 000 Français misaient en moyenne chaque semaine.

Sur cette période, 450 millions d'euros de mises ont été enregistrés sur les paris sportifs (62 % pour le football, 23 % pour le tennis, six pour cent pour le basket). La mise moyenne par pari est de 7,5 euros et la mise hebdomadaire moyenne de 110 euros.

Et 450 millions d'euros ont été misés en paris hippiques, avec une mise moyenne de quatre euros par pari et une mise hebdomadaire moyenne de 125 euros.

Sur les quatre milliards misés sur le poker, 3,7 milliards l'ont été pour le "cash game" (entrée et sortie à volonté d'une table avec la possibilité de miser immédiatement ses gains) et 412 millions d'euros en tournois. Pour les tournois, la mise moyenne est de 80 euros par semaine.

M. VILOTTE a pourtant tenu à rappeler que les montants des mises annoncées pour ces trois secteurs "ne correspondent pas aux dépenses réelles des joueurs". Il a expliqué que ces chiffres doivent être pondérés par le "taux de recyclage" des gains en mises. Chaque euro déposé sur un compte-joueur génère en moyenne, selon Jean-François VILOTTE, quatre euros de mises en paris sportifs, 3,2 euros en paris hippiques et 23 euros au poker (cash-game).

Par ailleurs, le "droit au pari", sommes que doivent verser les opérateurs aux organisateurs d'événements sportifs, a rapporté à ces derniers quelques 530 000 euros.

Enfin, M. VILOTTE a souhaité "une mise en place rapide" du Comité consultatif des Jeux (CCJ), prévu par la loi du 12 mai 2010 sur les jeux en ligne. Matignon avait obtenu courant décembre 2010 du Conseil constitutionnel de ne pas avoir la tutelle sur le CCJ qui doit donc être pris en charge par un autre ministère.

Il a également demandé une "mobilisation rapide" du prélèvement prévu par la loi pour le financement des centres de soins sur l'addiction et le jeu excessif.

Depuis le 8 juin 2010, l'Arjel a délivré 48 agréments (25 pour le poker, 15 pour les paris sportifs et huit pour les paris hippiques) à 35 opérateurs. Quatre opérateurs ont reçu trois agréments : BetClic, PMU, SPS Betting France et Unibet.


Source : www.acteursdusport.fr ; Afp



Moteur de Recherche