Actualité >

L'atlas des équipements sportifs

Le 21/06/2011

L'atlas en quelques chiffres

86 % d'équipements sportifs (ouverts au public à titre gratuit ou onéreux) sont de propriété publique. 59 % des aires d'évolution sont accessibles aux personnes à mobilité réduite. Les territoires caractérisés par les plus faibles ratios équipements sportifs / population se situent dans les agglomérations parisienne, lyonnaise, lilloise et dans les métropoles de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur (Marseille et Nice). Les autres grandes métropoles françaises et leur aire d'influence ont également un taux d'équipements sportifs inférieur à la moyenne nationale de 39,9 équipements pour 10 000 habitants.

Le nombre moyen de disciplines sportives praticables est près de 10 fois plus important dans les EPCI de plus de 100 000 habitants (44,8 activités) que dans les communes de moins de 2 000 habitants (4,8 activités). En zone rurale, les taux d'équipements sportifs sont plutôt favorables mais les usagers sont confrontés à des problèmes particuliers d'accessibilité que ce soit par les transports en commun ou en voiture (cas des zones de montagne par exemple).

L'atlas montre qu'on trouve un terrain de grands jeux dans 77 % des structures intercommunales et des communes isolées, un court de tennis (couvert ou découvert) dans 74 % de ces structures et un bassin aquatique (couvert ou découvert) dans 40 % d'entre-elles. Aujourd'hui, 4 % des terrains de grands jeux recensés sont en revêtement synthétique.
Le parc de bassins aquatiques est ancien (année médiane de construction 1978 contre 1987 pour l'ensemble des équipements sportifs). Les régions d'Outre-mer, l'Île-de-France, le Nord-Pas-de- Calais, l'Alsace et la Champagne-Ardenne sont les régions les moins dotées en piscines par rapport à leur population. Les piscines couvertes représentent la moitié de l'offre nationale de bassins.

Les ratios moyens du nombre d'équipements pour 10 000 habitants s'établissent comme suit :
• bassins aquatiques : 1 (0,5 pour les bassins couverts) ;
• courts de tennis : 6,5 (0,9 pour les courts couverts) ;
• terrains de grands jeux : 6,9 (0,28 pour les seuls terrains synthétiques) ;
• salles de pratique collective : 9,4 ;
• équipements extérieurs et petits terrains en accès libre : 10,3 ;
• autres équipements : 5,6.

La Région PACA avec un taux de 29,6 seulement fait partie des plus mauvais élèves puisqu'elle est devancée, hors DOM/TOM, par 21 régions, soit l'avant dernière place juste devant l'Ile de France.
Les territoires caractérisés par les plus faibles densités en équipements sportifs se situent dans les agglomérations lyonnaise et parisienne et surtout dans les métropoles de la Région PACA : Marseille et Nice.



• Télécharger l'Atlas des équipements sportifs


Source : www.sports.gouv.fr



Moteur de Recherche