Actualité >

Prescrire une activité sportive pour la santé

Le 30/06/2011

La Haute autorité de santé (HAS) vient de remettre un rapport à la Direction de la sécurité sociale (DSS), qui propose de privilégier des solutions non-médicamenteuse comme l'activité physique pour la guérison des patients dans certains cas.
Mais cette idée se heurte au symbole de la prescription du médicament.

La proposition de la HAS va dans le sens de l'étude du Centre d'analyse stratégique placée auprès du Premier ministre qui a préconisé de lancer un programme des bonnes pratiques en médecine de ville permettant d'intégrer l'activité physique dans le traitement de certaines pathologies. Tout comme la proposition de l'ANDES de développer l'intérêt de l'activité physique au service de la santé, du bien-être et du lien social des citoyens.

Ces idées seront débattues lors des prochains travaux au sein de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES) et le Plan Cancer.


Source : www.andes.fr ; CROS Poitou Charentes



Moteur de Recherche