Actualité >

L'Assemblée du sport

Le 30/06/2011

L'Assemblée du sport, initiée il y a trois mois par le gouvernement et le Comité national olympique (CNOSF), sera la nouvelle gouvernance du sport français, a annoncé mercredi la ministre des Sports, Chantal Jouanno, en conclusion des premiers travaux.

"Cette nouvelle gouvernance sera mise en place dès septembre. Pour qu'elle soit efficace et légitime, l'Assemblée du sport sera créée par décret", a dit la ministre à l'INSEP (Institut national du sport, d'expertise et de performance).

"Elle sera composée d'une soixantaine de représentants de l'Etat, du mouvement sportif, des collectivités territoriales du monde économique et de la société civile", a-t-elle précisé. Sa composition définitive sera connue dans le courant de l'été.

Après les travaux lancés le 29 mars et pour lesquels 180 experts ont été retenus, 313 préconisations ont été avancées, l'idée fondamentale étant que l'expression "modèle sportif français" recouvre une activité dont le caractère est de servir l'intérêt général.

Ce qui implique qu'y sont associés l'Etat, les collectivités territoriales, les associations et les fédérations qui participent au développement de l'activité sportive avec des compétences partagées.

"L'objectif est une politique partagée globale, où tout le monde tire dans le même sens", a précisé la ministre en conférence de presse.

Derrières les idées générales qu'il convient encore de travailler, des mesures concrètes sont d'ores et déjà envisagées comme la "licence découverte", permettant aux plus jeunes d'aller d'un sport à l'autre sur une période d'essai trimestrielle, financées par des acteurs multiples.

Egalement à l'étude un "chèque sport", sur le modèle du ticket-restaurant ou du chèque-vacances, pour les jeunes et les salariés pour développer les inscriptions dans les clubs pour les 16-25 ans et pour inciter les entreprises à développer l'offre d'activité sportive au profit de leurs salariés.

Il est également question de développer le sport pour les femmes dans les cités et pour les personnes handicapées et de favoriser la place du sport dans l'éducation et l'enseignement.

Chantal Jouanno a également annoncé qu'elle allait travailler avec le ministère de l'Economie pour chiffrer les bénéfices du sport, avec l'objectif de "ne plus considérer le sport comme une simple dépense budgétaire mais comme une réponse à nos problèmes de société".

Les problèmes du sport de haut niveau (dopage, corruption et dérives financières) seront également étudiés par la future Assemblée.

"C'est une nouvelle page qui s'ouvre, un nouveau modèle sportif", a conclu la ministre des Sports.


Retrouvez le discours de Mme la ministre


Source : nouvelobs.com ; www.sports.gouv.fr



Moteur de Recherche