Actualité >

Jean-Michel Brun : « L'avenir se joue dans les territoires »

Le 26/10/2011

Jean-Michel Brun : « L'avenir se joue dans les territoires »

Quelle est votre impression générale au terme de ce Congrès ?

Le Congrès national des CROS, CDOS et CTOS est un temps fort de la vie de notre institution dans la mesure où il réunit tous nos représentants de l'ensemble des territoires. Ce fut un bon congrès, parfaitement organisé par le CDOS 77.
Les structures relais du CNOSF sur le terrain, ont pour objectif d'animer, de soutenir, d'accompagner et de structurer le développement du sport au niveau local, dans le respect des orientations fédérales, et en lien avec les besoins les collectivités territoriales.
Les différents développements et échanges qui se sont déroulés dans une atmosphère sereine et constructive, ont permis de réfléchir ensemble à nos préoccupations, tout en y intégrant les nouveaux enjeux et défis.

La réunion des territoires ultramarins lors du Congrès des CROS, CDOS et CTOS
La réunion des territoires ultramarins a permis de mettre en exergue un remarquable travail transversal, interministériel, avec une structuration dans un cadre conventionné signé par deux ministères avec le CNOSF.
Le thème de la nouvelle gouvernance du sport et ses enjeux pour les territoires, a permis de mobiliser l'ensemble des acteurs afin de mieux définir les missions que nous devons assumer, d'être plus efficaces dans la préservation de notre patrimoine, et de mieux porter les actions opérationnelles de notre structuration et de notre développement.
Le thème de l'Europe, développé pertinemment par Mathieu Fonteneau, a permis de sensibiliser les participants aux évolutions qui s'imposent à nous dans la hiérarchie des normes. Les contours de la compétence de l'Union Européenne (UE) dans le sport et le financement des projets sportifs ont été parfaitement mis en lumière. Un futur programme de financement sur le port (2014-2020) avec un budget annuel d'environ 30 millions d'Euros est une première évolution.
Les résolutions votées vont permettre une bonne lisibilité de nos projets pour une mise en œuvre adaptée des actions.


La mise en place la Commission Territoriale…

La force des engagements et la qualité des contributions des membres de cette Commission démontrent, si besoin était, la richesse des ressources dont nous disposons dans nos territoires. Les travaux menés, présentés et soutenus, par ses membres, au travers de 8 thématiques ayant exigé de sérieux travaux préparatoires, ont fait l'objet de résolutions dont quasiment toutes ont été adoptées à l'unanimité du Congrès.


Des sujets tels la déclinaison des accords-cadre nationaux dans les territoires, la coordination et la structuration du Mouvement Sportif, la valorisation du développement durable, l'accompagnement à la fonction d'employeur, la coordination et la mutualisation des actions de formation, les relations avec l'économie sociale, les loisirs et le tourisme, le sport outre-mer et son rayonnement, sont autant de thèmes mobilisateurs qui ont alimenté les débats.
Des indicateurs et repères territoriaux nous sont nécessaires afin d'avoir une vision globale pertinentes et trouver les bons effets de levier au niveau national .De même, des opérations nationales doivent être transférées aux territoires, telles le Label, le sport s'engage en matière de développement durable afin de valoriser ce travail au contact des réalités. Une feuille de route sera prochainement établie en direction de nos instances locales afin de préserver cohérence et efficacité de la politique du CNOSF.


Vous avez intitulé votre intervention « L'avenir se joue dans les territoires »…

La France s'est construite sur la base de la vision centraliste de Colbert et progressivement, souvent par un mouvement de balancier, s'est inscrite dans une démarche de décentralisation. Celle-ci reste à parfaire, et la structuration du sport dans les territoires passe nécessairement par les collectivités.

Il nous faut donc accroître notre collaboration avec nos premiers partenaires que sont les collectivités territoriales étant rappelé que leur concours représente près de 80% des finances publiques au bénéfice du sport.
Les travaux menés avec les associations nationales représentatives des élus territoriaux (AMF, ADF, ARF, AMGVF) doivent pouvoir trouver leur déclinaison dans les territoires et cela dépend de nos relais.
Les inter régions, récemment créées, constituent des outils devant favoriser des réflexions de mutualisation, d'appréhension de problématiques sur une échelle pertinente, de partage des approches qui doit être une source de créativité. Une expérience va être menée au sein de deux CROS et deux CDOS, afin d'imaginer les outils supplémentaires à créer pour mieux mettre en valeur l'expertise de nos instances et de mieux nous inscrire dans une démarche à plus forte valeur ajoutée.
Chacun doit être conscient que la crédibilité ne se décrète pas mais qu'elle se mérite. Nous devons donc plus que jamais, dans ce monde en mutation, faire la démonstration de notre capacité à porter un message cohérent dans une démarche unitaire, avec toute l'innovation et l'imagination requises.


Téléchargez les résolutions abordées lors de ce congrès

Source : franceolympique.com



Moteur de Recherche