Actualité >

Tribune de Denis Masséglia

Le 18/04/2012

Investir sur le sport pour l'avenir de la France


Paris, le 10 avril 2012

TRIBUNE de Denis MASSEGLIA, président du Comité national olympique et sportif français

Le contexte de l'élection présidentielle de la République constitue pour tous les secteurs d'activité une occasion privilégiée de solliciter les différents candidats afin qu'ils apportent des réponses à leurs préoccupations.
Dans ce cadre, le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) a naturellement souhaité que le sport fasse pleinement partie du débat politique. Pour cela il a rédigé une plateforme en douze propositions qu'il a adressée à toutes les personnalités dont le conseil constitutionnel a validé la candidature.

Madame Eva Joly, Messieurs François Bayrou, François Hollande, Jean-Luc Mélenchon et Nicolas Sarkozy ont répondu à l'ensemble des douze points de manière détaillée et spécifique. Leurs contributions écrites serviront de base aux discussions que le CNOSF aura avec le futur ministre des Sports.

Toutefois, le CNOSF est très attaché à ce que la réflexion sur l'importance sociétale du sport aille au-delà de cette plateforme et des réponses formulées.

Imaginons que le sport figure au cœur d'un projet gouvernemental !

Il est reconnu qu'une pratique sportive régulière et adaptée entretient et renforce le capital-santé de l'individu, voire qu'elle peut agir comme un facteur de guérison de certaines maladies. Ce sont autant de bienfaits en matière de santé publique et autant d'économies en perspective pour la sécurité sociale. Qui plus est, le sport peut apporter à chacune et à chacun un équilibre qui lui permettra de mieux surmonter les difficultés de l'existence. C'est un atout supplémentaire pour lutter contre les troubles liés au stress ou au mal être.

En faisant du respect, de soi, des autres et de la règle, l'une de ses valeurs cardinales, le sport participe aussi à l'éducation de celles et ceux qui le pratiquent.
Permettre aux jeunes de devenir des hommes et des citoyens a toujours été la vocation de milliers d'animateurs du mouvement sportif, bénévoles ou professionnels. Leur apprendre à respecter l'environnement dans lequel ils vivent et les sensibiliser aux enjeux du développement durable fait désormais aussi partie de leur démarche.

En créant du plaisir, de l'émotion et du rêve, en enlevant les barrières sociales, ethniques ou religieuses, le sport est bien sûr générateur de lien social. Parce que tout le monde est à l'égal dans un vestiaire ou sur un stade, parce que la notion même de club génère un sentiment d'appartenance et donc d'existence propre, le club sportif joue un rôle essentiel dans l'épanouissement de la personne.
En offrant sa chance à chacune et à chacun, en apportant à celles et à ceux qui en ont simplement l'envie, la possibilité de se réaliser, le sport représente un formidable vecteur d'intégration. A travers nos équipes nationales ou lors des grands événements que nous pouvons organiser sur notre territoire s'exprime un sentiment identitaire qui légitime une certaine fierté nationale.

Santé, éducation, lien social, intégration, ce sont autant de problématiques auxquelles le prochain gouvernement devra nécessairement apporter des solutions qui devront se conjuguer avec la nécessité de protéger les finances de la nation.

Certes, nos propositions ne peuvent constituer une solution miracle ni produire des effets à court terme. Mais, parce que nous sommes aussi persuadés qu'il vaut mieux prévenir que guérir, nous le disons à nos futurs gouvernants avec toute la force de nos convictions de militants du mouvement associatif sportif : Mesdames, Messieurs, en investissant dans le sport vous contribuerez à renforcer les fondements de notre société tout en diminuant à terme la dette publique qui impacte le futur de nos enfants.

Alors, osez ! Osez le pari d'un pays plus sportif et donc plus dynamique, plus engagé, plus performant.

Osez miser sur le sport, pour l'avenir de la France.



Denis MASSEGLIA, président du Comité national olympique et sportif français



Moteur de Recherche