Actualité >

L'économie sociale et solidaire, levier d'innovation pour les associations sportives

L'économie sociale et solidaire est composée majoritairement d'associations en Île-de-France (90 % des établissements et 78 % de l'emploi). Le mouvement sportif francilien en tant que grand mouvement associatif est une partie-prenante incontestable de l'économie sociale et solidaire et représente ainsi 13,3 % des établissements employeurs et 5 % des salariés de l'économie sociale et solidaire.

D'abord parce que le statut associatif est utilisé historiquement par les acteurs du sport pour les principes et les valeurs qu'il véhicule. Si l'on considère l'ensemble du champ associatif (employeur et non employeur), le sport est le premier secteur d'activité investi par les associations au niveau national (25 %) ; liberté d'adhésion et gouvernance démocratique favorisent le développement des valeurs du mouvement sportif. Ensuite, l'accueil de tous les publics sans distinction d'âge, de sexe, de condition physique ou de classe sociale par les associations sportives est un véritable vecteur de cohésion sociale dans les territoires. Cet accueil sans condition est possible grâce à la forte implication des bénévoles et la structuration des activités ; ils contribuent de façon déterminante au fonctionnement des associations sportives.




Enfin, l'utilité sociale des projets menés par les acteurs du sport n'est plus à démontrer : le fort ancrage local des activités participe à la création d'emploi local et de richesses. La gouvernance démocratique permet à toutes les parties prenantes (adhérents, salariés, bénévoles) de s'impliquer dans la gestion et l'organisation des activités. Poursuivant un but d'intérêt général, porteur du principe de gouvernance démocratique, vecteur de cohésion sociale et créateur d'emploi dans les territoires, le mouvement sportif est un acteur majeur de l'économie sociale et solidaire.

Par leur action de proximité et les liens de partenariats développés avec d'autres acteurs qu'ils soient privés (associatif et commercial) ou publics (Etat et collectivités territoriales), les associations sportives contribuent pleinement au dynamisme, à l'attractivité et au développement économique et social des territoires.





Source : L'Atelier IDF



Moteur de Recherche