ACTUALITES DEVELOPPEMENT DURABLE >

Le sport inscrit dans les objectifs du développement durable ?

Le 21/04/2015

Le président du CIO demande à ce que le sport soit inscrit dans les objectifs de développement durable à l'occasion d'un discours prononcé au siège des Nations Unies



Dans un discours prononcé au siège des Nations Unies à New York, le président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach, a déclaré le 15 avril 2015 qu'il était temps que le sport joue un rôle plus important en tant que vecteur de changement positif à travers le monde.


Son allocution a rencontré un large soutien, notamment de la part du secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et du président de l'Assemblée générale des Nations Unies, S.E. M. Sam Kutesa, lesquels ont également pris la parole lors de cet événement intitulé "Une action concertée en faveur du développement durable pour tous par le sport". "Le sport joue un rôle unique dans la société", a déclaré le président du CIO, Thomas Bach. "Le sport est le seul domaine de l'existence humaine régi par des lois universelles. Les règles du sport sont en effet reconnues et suivies peu importe le lieu où le sport est pratiqué. Ces règles s'appuient sur une éthique mondiale en termes de fair-play, de respect pour les autres concurrents, de tolérance et d'amitié. Dans le sport, nous sommes tous égaux." Et de poursuivre : "Le sport et les programmes d'éducation physique sont un excellent moyen d'encourager l'assiduité scolaire et contribuent à l'acquisition d'un large éventail de compétences de vie. Le sport enseigne le respect des règles et le respect d'autrui, la tolérance, la non-discrimination, l'esprit d'équipe, la communication, la prise de mmmmmdécisions et l'aptitude à résoudre des problèmes. Le sport favorise l'estime de soi, la responsabilisation et l'autodiscipline. Les enfants actifs apprennent plus facilement. Le sport ne détourne pas de l'éducation – le sport est un aspect essentiel de l'éducation." Le président du CIO a rappelé le rôle de l'Agenda olympique 2020, la feuille de route stratégique pour l'avenir du Mouvement olympique, en tant que vecteur de changement au service "d'un message fort, à savoir que le Mouvement olympique est prêt à mobiliser la société de manière novatrice et plus concrète". Parmi les mesures envisagées, citons notamment un tout nouveau programme en matière de développement durable à l'échelle mondiale, lequel sera finalisé plus tard cette année. "Comme nous pouvons en témoigner, et ce de façon transparente, plus de 90 % des revenus générés par le CIO sont redistribués au mouvement sportif et aux athlètes au niveau mondial, soit chaque jour l'équivalent de 3,25 millions de dollars (USD) pour contribuer au développement du sport partout dans le monde", a indiqué le président Thomas Bach.

Lire les allocutions (en anglais)


Allocution du Président Thomas BACH dans son intégralité
Allocution du Secrétaire Général des Nations Unies dans son intégralité


Les Nations Unies ont depuis longtemps reconnu la contribution du sport au développement et à la paix. La coopération entre le CIO et l'ONU a par ailleurs été déterminante afin de faire connaître le rôle du sport comme moyen de promotion des objectifs de développement convenus au plan international. "Utilisons le sport pour laisser à nos enfants et à nos petits-enfants un héritage durable, capable de changer les choses. C'est l'attrait du sport et sa force de motivation qui font naître l'espoir et permettent d'améliorer la vie de bien des personnes", a déclaré le secrétaire général des Nations Unies. "J'espère sincèrement que les États membres de l'ONU, tandis qu'ils débattent du futur programme de développement, [prendront conscience de] l'importance du sport, non seulement pour la santé, mais aussi pour la paix et l'harmonie, la réconciliation, la compréhension mutuelle et le respect d'autrui, l'équité, l'état de droit et les droits de l'homme – tous ces éléments seront dûment pris en considération afin que nous tous puissions œuvrer ensemble en faveur d'un monde meilleur pour tous, un monde où la dignité humaine, les droits mmmmmde l'homme, le bonheur, la prospérité et le bien-être de tous les peuples seront respectés." Le représentant permanent de l'Irlande auprès des Nations Unies, l'ambassadeur David Donoghue, l'un des modérateurs lors des négociations pour la définition des objectifs de développement durable, a ajouté : "Il ne fait aucun doute que le sport contribue dans une large mesure aux buts et aux cibles des OMD. Alors que nous nous acheminons vers un accord sur le programme de développement pour l'après-2015, j'espère qu'il sera possible de reconnaître le rôle du sport au service du développement et de la paix." Se sont également exprimés lors de cet événement le président de l'Assemblée générale des Nations Unies, S.E. M. Sam Kutesa, le président du Comité International Paralympique, Sir Philip Craven, et la membre du CIO Angela Ruggiero. À l'issue de la conférence, le président Thomas Bach a rencontré la directrice exécutive d'ONU Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka, avant de se rendre à un déjeuner donné par le secrétaire général des Nations Unies.




Source : CIO



  • ACTUALITES DEVELOPPEMENT DURABLE >
  • Vidéo : Sensibilisation aux 15 engagements éco-responsables des organisateurs d'événements sportifs
  • L'outil d'aide à l'optimisation des déplacements dans les rencontres sportives
  • Paris 2024 dévoile sa stratégie « zéro déchet » de manière décalée et ludique
  • Semaine européenne du développement durable 2017 : l'appel à projets est ouvert
  • Sport Développement Durable : L'année 2016 en chiffres
  • Fiches acteurs : les fédérations engagées dans le développement durable
  • Sport et développement durable, ça peut matcher !
  • Dossier : Paris 2024, des jeux durables
  • Moteur de Recherche