Actualité >

Un atlas pour connaître l'implantation des éducateurs sportifs sur le territoire

Le 24/02/2016

C'est à un travail aussi original qu'intéressant que s'est livré le pôle ressources national Sports de nature du ministère des Sports en recensant les éducateurs sportifs installés en France. Son Atlas des éducateurs sportifs déclarés, achevé fin 2015 et récemment mis en ligne, offre ainsi un outil statistique inédit susceptible d'alimenter les réflexions stratégiques sur le développement des différentes filières et de guider l'élaboration des politiques territoriales en faveur du sport. L'atlas propose des données cartographiées relatives aux éducateurs sportifs déclarés en France, à savoir les titulaires de diplômes donnant lieu à délivrance d'une carte professionnelle par le ministère chargé des sports. Pour les promoteurs de l'atlas, la représentation des éducateurs sportifs déclarés exprime un potentiel d'emploi : la déclaration d'éducateur sportif, si elle ne signifie pas une situation d'emploi, étant une condition nécessaire et obligatoire. Avant de présenter les six grandes familles regroupant les mmmmquelque 133.393 éducateurs sportifs de France, l'atlas dresse le portrait-robot du professionnel de l'enseignement du sport : un homme (dans 68% des cas) âgé de 41 ans et exerçant dans une proportion statistique importante (pour près de 15% de l'ensemble national) en Savoie, Haute-Savoie ou Isère. Ce dernier tropisme alpin est dû à l'importance des sports de nature parmi les catégories d'éducateurs sportifs. Aux côtés des 36.022 éducateurs généralistes, des 10.438 éducateurs de sports collectifs, des 19.709 éducateurs de sports individuels, des 15.261 éducateurs de sports d'opposition et des 17.519 éducateurs des activités d'expression, de la forme et de la force, ceux qui relèvent des sports de nature forment en effet, avec 54.871 individus, 41% du total national. Or parmi ces derniers, 34% sont installés en région Auvergne-Rhône-Alpes.
Sports de nature : le Sud bien mieux doté que le Nord

Dans l'atlas, les sports de nature ont par ailleurs fait l'objet d'un intéressant croisement de données. Le ratio entre le nombre d'éducateurs sportifs et le nombre de lits touristiques nous apprend par exemple que si les Alpes sont largement pourvues en termes d'encadrement de sports de nature, les Landes ou la Vendée – pour ne citer que ces départements touristiques du littoral atlantique – sont nettement moins bien dotés que la moyenne nationale. Il est également intéressant de noter que la moitié méridionale de la France possède un ratio entre le nombre d'éducateurs de sports de nature et le nombre d'habitants, de même qu'entre le nombre d'éducateurset le nombre de licenciés en sports de nature, très largement supérieur à celui de la moitié nord. Enfin, les dernières pages de l'atlas sont consacrées à une nomenclature détaillée des titres professionnels. Dans cet univers pour le moins foisonnant, on note que le seul football peut être enseigné à titre professionnel par le biais de trois diplômes d'Etat, parfois déclinés en plusieurs degrés, et par quatre titres à finalité professionnelle... ce qui semble peu à côté des vingt-huit diplômes correspondant aux différentes spécialités de l'équitation ou aux trente-deux titres consacrés à l'enseignement du canoë-kayak.

Jean Damien Lesay





Source : Localtis



Moteur de Recherche