Actualité >

Budget 2017 : le sport à la diète ?

Le 07/09/2016

Selon Le Figaro, samedi, Bercy pousse à l'économie sur le sport de haut niveau, les subventions aux clubs pros et le régime fiscal des arbitres. Le projet de loi de finances 2017 (le "budget") dont la discussion doit commencer au Parlement le 18 octobre, va-t-il mettre le sport à la diète ? Des documents émanant du ministère de l'Economie et des Finances dévoilés samedi par Le Figaro indiquent en tout cas que «l'optimisation des interventions en faveur du sport» font partie des pistes envisagées par mmmmmles fonctionnaires de Bercy pour réduire les dépenses de l'Etat. Reste à savoir si le gouvernement et les parlementaires saisiront la perche tendue dans ces «revues de dépenses» - le terme consacré pour désigner les travaux budgétaires préparatoires des administrations visant à fournir aux décideurs politiques des idées précises de baisse de dépenses sur un certain nombre de politiques publiques...

Selon Bercy, l'Etat devrait diviser par deux, de 58 à 29, le nombre de fédérations sportives subventionnées au titre du sport de haut niveau


Sur des aides au sport estimées à 13 milliards d'euros (Etat et collectivités locales), «des mesures d'optimisation sont clairement nécessaires» écrivent les auteurs de la «revue de dépenses». Au total, ils ont identifié 250 millions d'euros d'économies possibles. Selon les préconisations de Bercy rapportées par le journal, l'Etat devrait ainsi diviser par deux, de 58 à 29, le nombre de fédérations sportives subventionnées au titre du sport de haut niveau, ce qui lui permettrait d'économiser 18 millions d'euros. mmmmmAutre cible des "cost killers" des finances, les collectivités locales, invitées, elles, à cesser de subventionner les clubs de Ligue 1, Ligue 2 et Top 14. L'économie atteindrait ici 40 millions d'euros. Autre source d'économie suggérée : revenir sur les niches fiscales et sociales, qui «ne reposent pas sur une évaluation fiable des effets réels», dont bénéficient les arbitres sportifs. 21 millions d'euros d'économies pourraient être dégagés sur ce seul poste.




Sources : Le Figaro / L'Équipe



Moteur de Recherche