Actualité >

A un an du vote, Paris 2024 lance sa tournée française

Le 21/09/2016

La date ne doit rien au hasard. Elle se veut symbolique. La journée du mardi 13 septembre a marqué précisément J – 1 an avant le vote du CIO pour la ville hôte des Jeux d'été en 2024. Mercredi 13 septembre 2017, la session de l'organisation olympique sera réunie à Lima, au Pérou, pour décider à qui attribuer l'événement. Sauf désistement, elle aura le choix entre Budapest, Los Angeles, Paris et Rome.

A une année de l'échéance, l'équipe de Paris 2024 lance une nouvelle offensive. Une grande phase dite de « mobilisation nationale pour engager les Français aux côtés de la candidature et les inviter à la soutenir. » En clair, Paris 2024 part en campagne hors de ses murs. Le comité de candidature veut s'adresser à la France entière pour porter la bonne parole d'un projet olympique et paralympique aux frontières plus larges que la seule région Ile-de-France.

Sa tournée a débuté lundi 12 septembre à Marseille, la ville choisie pour les épreuves de voile et certaines rencontres de football. Une première étape de deux jours. Elle se poursuivra au cours des prochaines semaines dans la plupart des grandes métropoles françaises.

Tony Estanguet, le coprésident de Paris 2024, explique: « Le projet Paris 2024 mobilise tous les atouts de notre pays. Mais on ne peut le faire seul. Nous avons besoin du soutien des Français pour construire le meilleur projet, mener notre campagne, et gagner. Notre projet est celui de tout un pays. Il modifiera positivement le quotidien des Français pour les décennies à venir, en matière de pratique sportive, de santé, d'éducation, d'accessibilité, de durabilité. »

Une première étape tout à la fois politique et sportive, à l'image du projet parisien. Au menu, une visite chez Jean-Claude Gaudin, le maire de la ville, et plusieurs rencontres avec des athlètes présents dans la région. Citons Denis Gargaud-Chanut, médaillé d'or en canoë aux Jeux de Rio, Hélène Defrance, médaillée de bronze en voile olympique (470), ou encore une poignée de membres de l'équipe de France d'athlétisme, en visite à Marseille pour y participer au DécaNation: Renaud Lavillenie, Kevin Mayer et Christophe Lemaitre.

Autre temps fort: une course à pied de 2024 mètres mettant en lice, ce mardi matin 13 septembre, une cinquantaine de personnalités marseillaises des mondes sportif, économique, politique, culturel et de la vie associative locale. Elle sera lancée de la Corniche, passera par la base nautique, traversera le Parc Borély, pour se conclure au stade Vélodrome.

« Marseille est une chance pour notre candidature, s'enthousiasme Bernard Lapasset, l'autre coprésident de Paris 2024. Sa culture sportive, son ouverture sur le monde, la qualité exceptionnelle de ses sites de compétition pour la voile et le football illustrent parfaitement notre projet qui propose ce que la France a de mieux. »

L'offensive parisienne ne se réduit pas à une tournée française. Elle s'accompagne d'une nouvelle campagne de communication au slogan volontiers fédérateur: « Gagnons ensemble, tous avec #Paris2024 ». Elle doit relayer la phase de mobilisation, dès le 14 septembre à Marseille et Nantes, puis à partir du 28 septembre à Paris.

Trois duos portent cette campagne d'affichage: Michaël Jérémiasz et Teddy Riner, les porte-drapeaux des équipes de France paralympique et olympique aux Jeux de Rio (photo du bas); les boxeurs Estelle Mossely et Tony Yoka, nouveau couple en or de la boxe et du sport français (photo ci-dessus); Elodie Clouvel et Kevin Mayer, deux des nouveaux visages révélés aux Jeux de Rio, médaillés d'argent en pentathlon moderne pour la première, au décathlon pour le second.

L'équipe de candidature précise dans un communiqué: « Paris 2024 a souhaité utiliser un geste de soutien à la candidature esquissé par certains athlètes à leur retour de Rio. Ce geste inclusif qui peut être réalisé seul ou à deux évoque le partage, le rassemblement, l'unité. En langue des signes, il signifie « Paris » et fait écho au logo Paris 2024 dessiné à main levée. Il est le parfait reflet des valeurs et de l'esprit portés par la candidature, à la fois inclusif, divers, accessible. »mmmmm



Source : Francs Jeux



Moteur de Recherche