Actualité >

Comment Paris 2024 veut faire des JO une grande compétition ouverte à toutes les entreprises françaises




Certains engagements visent notamment à permettre l'accès aux appels d'offres et futurs marchés à toutes les entreprises, notamment les TPE-PME et les entreprises de l'ESS (Economie Sociale et Solidaire).

Le point de départ
« Le sport donne sa chance à chacun, quel que soit son origine, l'endroit d'où il vient. Nous voulons donner les mêmes chances à tous ceux qui veulent contribuer à la réussite des Jeux. On sait qu'il est plus difficile de remporter un marché quand on est une TPE-PME. Ces entreprises ne sont pas toujours structurées pour répondre aux appels d'offres ou pour se rapprocher des donneurs d'ordre. On sait aussi qu'il est plus difficile de trouver un emploi lorsque l'on est moins bien formé, et que l'on ne vient pas du bon quartier ou que l'on n'a pas les bons réseaux pour identifier les opportunités. Comme dans le sport, pour que le plus grand nombre puisse participer, il faut des règles claires et une compétition ouverte. »

Lancement de la plateforme « entreprises 2024 » …
Au cours des 5 prochaines années, des centaines de marchés directement liés aux JO de Paris 2024 vont être publiés. Ils concerneront des secteurs aussi divers que la construction, l'événementiel, la sécurité privée, la restauration, l'accueil…


Pour accompagner les entreprises et notamment les plus petites à répondre aux appels d'offres, Paris 2024 et la SOLIDEO se sont associés au MEDEF et à ses partenaires (CPME, U2P, CCI Business Grand Paris, Maximilien, Les Canaux) pour lancer la plateforme Entreprises 2024, « point d'entrée principal pour permettre aux entreprises de s'informer sur les opportunités économiques liées à l'organisation des Jeux. »

Sur le site entreprises2024.fr, les entreprises inscrites recevront ainsi en temps réel les informations sur les marchés publiés au titre des Jeux ainsi que des conseils pour y participer. En parallèle, des évènements seront organisés en France pour se rapprocher des TPE-PME et les informer. Une plateforme qui pourrait bien vivre au-delà des JO. « Lancée sous l'impulsion des Jeux, cette plateforme a vocation à accueillir à compter d'aujourd'hui et au-delà de 2024 toutes les informations et les appels d'offres liés à l'organisation des grands événements sportifs internationaux organisés en France. »

et « Impact 2024 » pour impliquer les ESS
« Il faut qu'on arrive, le plus tôt possible, à associer la plus grande diversité de nos entreprises » a précisé Tony Estanguet, Président de Paris 2024 à Europe 1. « Bien évidemment, les plus grandes entreprises françaises auront un rôle à jouer dans la réussite des Jeux mais si on veut vraiment mettre en avant l'innovation de ce pays, c'est important d'aller chercher aussi les toutes petites entreprises, celles par exemple de l'économie sociale et solidaire. Ces entreprises mettent en place des solutions qui marchent, elles apportent un nouvel éclairage, c'est vraiment ça qui m'intéresse. »

Pour ces ESS, Paris 2024 et la SOLIDEO, en collaboration avec Les Canaux et le Centre Yunus, lancent ainsi la plateforme d'accompagnement www.impact2024.org pour les associer à l'organisation de Evènement.

Ajoutons qu'en amont de la publication des marchés, des opérations de sourcing des TPE-PME et des entreprises de l'ESS seront menées afin d'évaluer la capacité de ces entreprises à proposer des solutions robustes et innovantes pour l'organisation des Jeux. « Grâce au sourcing via la plateforme Entreprises 2024, Paris 2024, la SOLIDEO et les maîtres d'ouvrage pourront adapter le niveau d'allotissement de leurs marchés, mieux cibler les marchés réservés, connecter les grandes entreprises prestataires aux entreprises de l'ESS et aux TPE-PME. »

JO Paris 2024 – Des opportunités économiques sources d'emploi
Dans les 5 prochaines années qui nous emmèneront jusqu'aux JO 2024, des milliers de personnes vont travailler de près ou de loin sur le sujet. Une étude menée par le Centre de Droit et d'Economie du Sport (CDES) et le cabinet Amnyos a ainsi identifié les emplois et les formations qui seront nécessaires à la préparation des Jeux.

En se basant uniquement sur les emplois directement mobilisés par les Jeux sur la période de préparation (2019-2023) et d'organisation (2024), l'étude estime que 150 000 emplois seront mobilisés, répartis en 3 secteurs :

78 300 emplois seront mobilisés au sein de la filière événementielle, tant au niveau de Paris 2024 lui-même que chez les nombreux prestataires investis pour délivrer les Jeux ;
60 000 emplois seront mobilisés au sein de la filière touristique pour accueillir les visiteurs dans les meilleures conditions ;
11 700 emplois seront mobilisés au sein de la filière de la construction afin de mettre en place les sites olympiques et paralympiques (infrastructures pérennes et aménagements temporaires).

Source : SportBuzzBusiness



Moteur de Recherche