Actualité >

La ministre adresse un courrier aux agents du ministère pour expliquer sa stratégie




Une politique « POUR le sport avec des actions en faveur de ceux qui font le sport en France » et PAR le sport avec des mesures qui visent des politiques transversales « en matière d'éducation , de santé, de politique familiale, d'emploi pour venir en aide au plus fragile, … pour prendre conscience de l'urgence environnementale ».

Pour répondre à tous ces enjeux la ministre assume avoir engagé une profonde rénovation du modèle sportif français et explique que la place de l'Etat évolue.

2 missions incombent à l'Etat

l'Etat doit être garant de la sécurité et de l'éthique des pratiques sportives
L'Etat doit porter les programmes interministériels : sport santé, sport à l'école, plan aisance aquatique, savoir rouler …
Un peu plus loin dans le courrier, la ministre rappelle toutefois le rôle de la direction des sports et notamment dans sa fonction d'observation et d'analyse mais aussi dans son « rôle régulateur en assurant la tutelle des opérateurs du sport par le biais des contrats d'objectifs et de performance ». On relève que l'abandon de la tutelle de l'Etat fait l'objet de la mesure 26 du rapport gouvernance du sport !

« Nous pouvons être le ministère du vivre ensemble «

« efficacité, humanité, proximité doivent irriguer notre action au quotidien » « j'ai besoin de votre expertise et de votre passion » La ministre annonce en passant la création de pôles sports jeunesse et vie associative au sein des rectorats ce qui permettra « de conserver le lien historique entre les équipes jeunesse et sports ».

L'agence pour mieux faire ensemble

L'agence dont la vocation est d'associer tous les partenaires en matière de développement pour dynamiser les fédérations et les territoires soutiendra les projets sportifs fédéraux et territoriaux. « les services déconcentrés seront en charge de la mise en œuvre des politiques du ministère et de l'agence en termes de contrôle d'ingénierie et d'instruction des dossiers pour les préfets »

Et de prendre un exemple le sport santé qui d'ailleurs ne fait pas partie des politiques retenues par les acteurs de la gouvernance sur les territoires ! Rappelons que 4 politiques ont été ciblées : le haut niveau, le sport professionnel, les équipements structurants et la réduction des inégalités.

L'agence comme opérateur ?

« L'agence favorisera la mise en œuvre de ce plan (sport santé) en coordonnant cette stratégie de l'Etat avec celles des acteurs de l'agence pour faire progresser le sport santé. « On avait compris que c'est l'Etat qui gardait la main sur les politiques interministérielles !

Quant aux cadres techniques la ministre explique la nécessité « que les instances dirigeantes des fédérations soient pleinement responsabilisés par rapport à leurs cadres via leur détachement auprès des fédérations ». Et de rassurer « aucun cadre ne perdra ni son métier ni son statut ». Son statut c'est sur, par contre son métiers ça reste à démonter. Le détachement permet de réintégrer son corps / cadre d'emploi d'origine mais pas son métier ni son poste ! « Pour ceux (les CTS) qui exercent actuellement au sein des fédérations, chacun conservera ses missions au même endroit avec les mêmes responsabilités et le même salaire ».

Ce courrier avait vocation à expliquer et rassurer. L'objectif est-il atteint ?

Source : Acteurs du sport



Moteur de Recherche