Actualité >

Les associations et l'instabilité des financements




Les temps sont durs pour les associations. Les financements publics qui leur sont destinés sont à la fois en baisse et plus instables, alors que les besoins sociaux auxquels elles répondent, dans le secteur sanitaire et social, la formation, la culture, le sport ou l'éducation populaire, ne cessent d'augmenter.

Ces difficultés ne sont pas nouvelles, mais tendent à s'aggraver. Réalisée une fois tous les six ans, l'enquête sur le "paysage associatif français" permet de dresser un panorama économique global des associations et d'appréhender les grandes tendances, avec en particulier des données très attendues sur les ressources financières. Portant sur des données de 2017, la dernière édition a été conduite en 2018 auprès de quelque 7.400 associations, par l'intermédiaire de communes et intercommunalités sollicitées pour relayer le questionnaire.

Chargée de recherche au CNRS en charge de l'enquête, Viviane Tchernonog a eu l'occasion d'en présenter les principaux résultats le 11 juin, à l'invitation de la fondation Crédit coopératif, partenaire de l'enquête.

Principal enseignement : les moindres subventions de l'Etat se conjuguent avec les effets induits par la baisse de ses dotations aux collectivités territoriales, qui financent elles aussi le monde associatif. Ajoutons à cela la réduction brutale du nombre de contrats aidés décidée l'an passé et on comprendra que le secteur traverse de réelles difficultés.

Consulter l'article dans son intégralité ici.

Source : Banque des Territoires




Moteur de Recherche